Devenir entrepreneur et créer son entreprise en Suisse

Par Philippe Paoly

Devenir entrepreneur est une belle aventure, qui nécessite toutefois de la réflexion et de la préparation. La discussion porte ici sur l’aspect « business » et non sur l’aspect juridique.

Une idée: L’aventure entrepreneuriale débute par une idée, qui prendra forme dans un projet que l’on implémentera. L’idée est essentielle, et il faut préalablement vérifier si l’idée est bonne ou non. Idéalement, une bonne idée a deux caractéristiques : elle est susceptible d’apporter un avantage par rapport aux concurrents et il existe une demande suffisante et des clients potentiels. Il faut donc tester son idée auprès de tiers de confiance afin de mesurer leur enthousiasme, sachant que l’enthousiasme ne coute rien, puis se mettre à la place de clients potentiels (voir effectuer un sondage) pour déterminer l’intérêt de ces derniers. Si manifestement l’idée apporte un avantage par rapport aux concurrents et qu’il y a à priori une demande suffisante, il est possible de passer au projet.
Un projet : Si l’idée est bonne à priori, il est possible de passer à l’étape de projet. Le projet va définir un certain nombre d’éléments :

  • Chiffrer la demande effective et potentielle ;
  • Chiffrer et évaluer la concurrence ;
  • Valider l’avantage concurrentiel (il doit pouvoir tenir un certain temps) ;
  • Déterminer l’organisation et la communication ;
  • Budgéter le projet.

La demande effective et potentielle se détermine dans sa zone d’activité en tenant compte des prix, Il en va de même avec la concurrence, tout en incluant des éléments stratégiques. L’avantage concurrentiel doit pouvoir se conserver un certain temps : si la concurrence peut s’adapter en un ou deux mois, l’avantage n’est pas durable. L’organisation va déterminer les rôles de chacun et le fonctionnement de l’entreprise, et la communication déterminera les relations avec les tiers y compris la clientèle. Le budget est essentiel, car il déterminera la viabilité du projet.
Un budget : le budget doit se faire de manière réaliste sur plusieurs années. Il comprendra les ventes, les encaissements, les charges, les dépenses, les investissements, etc. Il est important de s’assurer suffisamment de fonds pour vivre les premiers mois, voire les premières années, les premières années générant souvent des pertes.
Un businessplan : Le businessplan (on trouve des tas de modèles sur le net) est un document qui permet de formaliser et mettre par écrit son projet. Le business plan n’est pas obligatoire, mais nécessaire si l’on recherche du financement. Dans tous les cas, il reste très utile, car il permet non seulement de se poser les bonnes questions et de formaliser son projet, mais offre également un fil rouge de référence au moment de la mise en œuvre.
La mise en œuvre : La souplesse est ici importante, car rien ne se passe jamais exactement comme prévu. Il faut prévoir le temps nécessaire avec une marge de manœuvre (trouver les locaux, développement d’un site web, ligne téléphonique, etc.)
En bref, au-delà des problématiques juridiques, l’essentiel est d’avoir une idée, de mettre son idée à l’épreuve et de formaliser à partir de là un projet solide et réaliste.

Entrepreneuriat et accompagnement en Suisse

La société SB SWISSBUSINESS LLC accompagne les entreprises en Suisse depuis la création jusqu’à leurs différentes phases de développement.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-dessous :