Google Tag Manager

Par Jean-Michel

Dans cet article nous allons répondre aux questions les plus fréquentes concernant Google Tag Manager.


Qu’est-ce que Google Tag Manager ?
En quoi est-ce différent de Google Analytics ?
Est-il facile à utiliser ?
Pourquoi devrais-je utiliser Google Tag Manager ?
Quels sont les avantages ?
Quelles sont les inconvénients ?
Que puis-je suivre dans Google Tag Manager ?
Où puis-je en savoir plus sur Google Tag Manager ?

Qu’est-ce que Google Tag Manager (Google Tag Manager)?

Google Tag Manager est un outil gratuit (de google) qui vous permet de gérer et de déployer des balises marketing (extraits de code ou pixels de suivi) sur votre site Web (ou application mobile) sans avoir à modifier le code source de votre site et ainsi y accéder par ftp etc…

Voici un exemple très simple du fonctionnement de Google Tag Manager. Les informations provenant d’une source de données (votre site Web) sont partagées avec une autre source de données (Google Analytics) via Google Tag Manager. Google Tag Manager devient très pratique lorsque vous avez beaucoup de tags à gérer car tout le code est stocké dans un seul et même endroit.

Un avantage énorme de ce Tag Manager est que vous, le marketeur, pouvez gérer le code en toute autonomie. Vous n’avez plus besoin de développeurs.

Cela semble facile non? Malheureusement, ce n’est pas si simple.

Google Tag Manager est malheureusement mal compris, parfois sur-utilisé. Bien que l’idée de permettre aux marketeurs de faire facilement des choses plus techniques sur les sites sans avoir à toucher au code source des fichiers soit très attrayante, les conséquences techniques de l’insertion de tags dans le code code peuvent nuire à la structure de la page et surtout à son temps de chargement.

Google Tag Manager est-il facile à utiliser?

Selon Google,

“Grâce à Google Tag Manager, la gestion des tags est simple , facile et fiable, car elle permet aux marketeurs et aux webmasters de déployer tous les tags des sites Web en un seul endroit.”

Ils disent que c’est un outil “simple” que tout marketeur peut utiliser sans avoir besoin d’un développeur web.

Bien que google indique que l’utilisation de l’interface reste facile, soyons objectifs, il faut quand même quelques heures avant de pouvoir maîtriser la bête…

Vous devez avoir des connaissances techniques pour comprendre comment configurer les balises, les déclencheurs et les variables. Si vous souhaitez ainsi insérer le pixel Facebook, vous aurez besoin de comprendre comment fonctionnent les pixels de suivi Facebook et donc si vous en êtes déjà là, sauf erreur, vous devriez pouvoir l’insérer sur un fichier source sans avoir à faire appel à un développeur.

Si vous souhaitez configurer le suivi des événements dans Google Tag Manager, vous devez disposer d’informations sur les «événements», le fonctionnement de Google Analytics, les données que vous pouvez suivre avec les événements, les rapports dans Google Analytics et la manière de nommez vos catégories, actions et labels.

Bien qu’il soit “facile” de gérer plusieurs tags dans Google Tag Manager, il existe une courbe d’apprentissage. Une fois que vous êtes au sommet de cette courbe d’apprentissage, Google Tag Manager est accessible.

Veuillez noter qu’il n’est recommandé  à personne d’utiliser Google Tag Manager sur un site en production sans quelques mois d’apprentissage et d’expérience. Google Tag Manager injecte du code directement sur le site, ce qui signifie que bien que peu probable, il existe une possibilité de nuire directement au bon fonctionnement de votre site web.

Nous avons constaté des problèmes d’utilisateurs qui ont injecté du texte en clair sur leurs pages, des URL tronquées de tracker marketing, bref Google Tag Manager reste quand même à ne pas prendre à al légère dans la principe où une de ses fonctionnalités première est d’injecter du code sur les pages de votre site.

Passons en revue le fonctionnement de Google Tag Manager …

Google Tag Manager comporte trois parties principales:

Tags : extraits de codes Javascript ou pixels de suivi
Déclencheurs : cela indique à Google Tag Manager quand ou comment déclencher un tag
Variables : Informations supplémentaires dont Google Tag Manager peut avoir besoin pour le tag et déclencher le travail

Quels sont les tags?

Les balises sont des extraits de code ou des pixels de suivi issus d’outils tiers. Ces tags indiquent à Google Tag Manager quoi faire.

Les exemples de tags courants dans Google Tag Manager sont les suivants:

Code de suivi universel Google Analytics
Code de remarketing AdWords
Code de suivi des conversions AdWords
Code de suivi Heatmap (Hotjar, CrazyEgg, etc …)
Pixels Facebook

Quels sont les déclencheurs?

Les déclencheurs sont un moyen de déclencher le tag que vous avez configuré. Ils indiquent à Google Tag Manager quand faire ce que vous voulez faire. Vous voulez déclencher des tags sur un affichage de page, cliquer sur un lien ou est-ce personnalisé?

Quelles sont les variables?

Les variables sont des informations supplémentaires dont Google Tag Manager peut avoir besoin pour votre tag et déclencher le travail. Voici quelques exemples de différentes variables.

Le type de variable constante le plus fondamental que vous pouvez créer dans Google Tag Manager est le numéro UA Google Analytics (numéro d’identification du suivi).

Ce sont les éléments de base de Google Tag Manager que vous aurez besoin de savoir pour commencer à gérer les tags par vous-même.

Si vous vous ennuyez en lisant ceci maintenant, vous n’aurez aucun problème à gérer vos tags. Si vous êtes complètement perdu, vous aurez besoin de l’aide de quelqu’un de plus technique.

En quoi Google Tag Manager est-il différent de Google Analytics?

Heuu, si vous vous posez cette question, ba hélas, sachez qu’ils n’ont juste rien à voir 🙂 Google Tag Manager est un outil complètement différent utilisé uniquement pour stocker et gérer le code tiers. Il n’y a aucun rapport ou aucun moyen de faire une analyse dans Google Tag Manager.

Google Analytics est utilisé pour les rapports et analyses réels. Tous les objectifs ou filtres de suivi des conversions sont gérés via Google Analytics.

Tous les rapports (rapports de conversion, segments personnalisés, ventes par e-commerce, temps sur la page, taux de rebond, rapports d’engagement, etc …) sont effectués dans Google Analytics.

Quels sont les avantages de Google Tag Manager?

Une fois que vous avez dépassé la courbe d’apprentissage, ce que vous pouvez faire dans Google Tag Manager est assez incroyable. Vous pouvez personnaliser les données envoyées à Google Analytics.

Vous pouvez configurer et suivre les événements de base comme les téléchargements PDF, les liens sortants ou les clics de bouton. Ou, le produit de e-commerce complexe amélioré et le suivi de la promotion.

Disons que nous voulons suivre tous les liens sortants sur le site. Dans Google Tag Manager, choisissez le nom de la catégorie, l’action et le tag. Nous avons choisi le lien hors site, cliquez et cliquez sur l’URL.

Dans Google Analytics, accédez à Comportement> Evénements> Principaux événements> Lien hors site.

Maintenant, sélectionnez une action d’événement ou une étiquette pour obtenir les rapports complets. Les données que nous configurons dans Google Tag Manager s’affichent désormais dans les rapports Google Analytics.

Vous voulez essayer un outil rapidement ? Vous pouvez ajouter le code à Google Tag Manager et le tester sans avoir besoin de demander à vos développeurs.

Autres avantages

Cela peut vous aider à charger votre site plus rapidement en fonction du nombre de tags que vous utilisez.
Cela fonctionne avec des produits non-Google.
Flexibilité pour insérer et tester presque tout ce que vous voulez.
Tous les codes ou pixels de tracking sont au même endroit.
Google Tag Manager dispose d’un mode de prévisualisation et de débogage pour que vous puissiez voir ce qui fonctionne et ce qui ne l’est pas avant de faire quoi que ce soit en direct.

Quels sont les inconvénients?

1. Vous devez avoir des connaissances techniques , même pour la configuration de base.

Consultez la documentation de Google sur la configuration de Google Tag Manager. Une fois que vous avez passé le “Guide de démarrage rapide”, il vous emmène à un guide du développeur. Si vous êtes un utilisateur débutant, cela ressemblera à du charabia.

2. Sa maîtrise demande u certain temps

À moins que vous ne soyez un développeur chevronné, vous aurez besoin de consacrer beaucoup de temps à la recherche et aux essais. Même si vous lisez quelques articles de blog ou prenez un cours en ligne.

3. Prenez le temps de résoudre les problèmes

Il y a beaucoup de débogage lors de la configuration des balises, des déclencheurs et des variables. Surtout si vous n’êtes pas régulièrement dans Google Tag Manager, il est très facile d’oublier ce que vous venez d’apprendre. Pour les tags plus complexes, vous aurez probablement besoin d’un développeur ayant des connaissances sur la façon dont le site a été construit.

Que pouvez-vous suivre dans Google Tag Manager?

Événements (clics de liens, téléchargements PDF, ajouter au panier par clic, produits supprimés du panier par clic)
Cheminement des visiteurs
Abandon de formulaire
Abandon du panier
Affichages de vidéo
et finalement encore bien des fonctionnalités qui n’auront de limite que les tags utilisés… Nous ne faisons que survoler les fonctionnalités de Google Tag Manager. Les possibilités semblent presque infinies. Gardez cependant bien en tête, que plus vous avez de tags et de sources de données, plus ils seront complexes à tous gérer.

Google Tag Manager peut certainement vous faciliter la vie si vous avez la patience de bien le maîtriser. Assurez-vous que vous analysez et exploitez réellement les données que vous configurez dans Google Tag Manager, sinon, l’outil en lui même n’aura pas d’intérêt et surtout le temps que vous aurez passé à son apprentissage et sa configuration sera perdu.

Je suis curieux d’avoir votre retour d’expérience avec Google Tag Manager. A-t-il été facile ou difficile à dompter ? Comment l’utilisez-vous dans votre quotidien ?