Salariat ou entrepreneuriat en Suisse ?

Par Philippe Paoly

On peut s’interroger, pour valoriser ses compétences et son travail, si son activité doit s’exercer en tant que salarié ou en tant qu’entrepreneur. Le but ici n’est pas de discuter des statuts juridiques possibles, mais de mettre en balance les avantages et inconvénients des deux options de choix. L’accent est toutefois mis sur la raison individuelle.
Salariat entrepreneuriat suisse

Responsabilité économique

Du point de vue économique : L’entrepreneur a la responsabilité économique, tant du point de vue commercial que du point de vue du résultat. C’est à lui de développer l’activité de son entreprise, trouver de nouveaux clients, trouver de nouveaux marchés et de nouveaux partenaires, et c’est lui qui assume la responsabilité en cas de perte. Par contre, le potentiel de gain est élevé en cas de réussite. A contrario, le salarié n’assume aucune responsabilité économique.

Droits, responsabilités

Du point de vue du management et du droit : L’entrepreneur assume la responsabilité juridique liée à son entreprise et c’est lui qui met en place l’organisation et la stratégie. C’est à lui que revient également la charge administrative, comptable et fiscale. A contrario, pour le salarié, la responsabilité est très réduite et le cadre organisationnel est donné et son rôle se limite à effectuer son travail tel qu’il est prévu.

Les assurances sociales

Du point de vue des assurances sociales : Souvent, l’entrepreneur n’a aucune couverture sociale ou une couverture très limitée, suivant sa structure juridique. À titre d’exemple, en Suisse, l’entrepreneur en raison individuelle ne bénéficie pas de l’assurance chômage. A contrario, pour le salarié, la couverture est au maximum légal.

Qualité de vie

Du point vue qualité de vie : L’entrepreneur n’a pas d’horaire. Ses congés ou vacances sont tout simplement une perte financière. A contrario, le salarié débute et termine selon un horaire le plus souvent connu et ses congés ou vacances sont payés. Souvent, l’entrepreneur rapporte à la maison certaines difficultés à résoudre, ce qui est bien plus limité pour un salarié. En outre, l’entrepreneur implique souvent directement ou indirectement ses proches, tant dans le risque que dans le rythme. Cette implication est bien plus faible pour un salarié. Enfin, l’entrepreneur jouit d’une liberté que ne connait pas le salarié, tant dans l’organisation de son activité que dans l’organisation de sa vie en général.

Aventure et goût du risque

Du point de vue du sens à la vie : l’entrepreneuriat est une aventure, qui plus est une aventure excitante. C’est une aventure qui promet de grandes craintes et de grandes joies, de l’adrénaline et de l’endorphine. Par contre, c’est un choix à long terme et les modifications de trajectoires sont plus difficiles que pour un salarié, et le risque est bien plus grand.
En bref, l’avantage essentiel de l’entrepreneuriat est l’excitation de l’aventure, le potentiel de gain et la liberté procurée. Par contre, être bon dans son métier n’est pas suffisant, et il faut être conscient que l’entrepreneuriat impose à l’entrepreneur d’être non seulement un bon professionnel, mais aussi un bon commercial, un bon stratège et un bon gestionnaire, et il doit savoir trouver les compétences qu’il n’a pas. Et l’âme de l’entrepreneur, c’est aussi le goût du risque. Enfin, le soutien des proches est, du moins en début d’activité, des plus préférables.

Entrepreneuriat et accompagnement en Suisse

La société SB SWISSBUSINESS LLC accompagne les entreprises en Suisse depuis la création jusqu’à leurs différentes phases de développement.

Plus d’information en cliquant sur l’image ci-dessous :